Les extrêmes du trail : quand les parcours techniques deviennent de véritables défis insensés

Clara

Updated on:

les-trails-extremes-des-parcours-de-folie-qui-mettront-vos-limites-a-rude-epreuve

Vous connaissez probablement les trails extrêmes, ces parcours difficiles qui sont très populaires aux États-Unis. Ils gagnent en popularité en France avec de plus en plus de courses officielles et des championnats. Vous êtes prêt à relever le défi et à vous lancer à fond dans cette aventure ? Alors préparez-vous pour une expérience intense et excitante !

Direction l’ouest pour des trails extrêmes à couper le souffle !

Lors des trails extrêmes, l’atmosphère est celle du Far West. Si vous appréciez les chaps, les stetsons et les selles westerns, vous vous sentirez à l’aise dans cet environnement. Et parfois, sur certains parcours, il est même demandé de tirer un coup de feu avec un colt. Incroyable mais vrai ! Cependant, ne vous inquiétez pas, jusqu’à un certain niveau, vous serez également les bienvenus avec une selle anglaise et des bottes classiques.

Difficultés insolites

Si votre cheval est passionné par les concours de saut d’obstacles, il se retrouvera face à des obstacles qui peuvent lui faire peur ! Les organisateurs rivalisent d’imagination pour créer des obstacles tordus. Reculer à angle droit entre des barres, franchir des ponts en bois, ouvrir des portes sont des éléments incontournables de ce type d’épreuves. Le plus célèbre de tous est le « barrel », un slalom à toute vitesse avec des virages serrés entre des tonneaux. Votre cheval devra faire preuve de courage et d’habileté pour réussir ces défis techniques et impressionner les juges.

Une source d’inspiration western

Les parcours de trails extrêmes sont remplis d’obstacles et d’embûches qui défient les compétences des cavaliers. Inspirés par les défis quotidiens des cowboys, ces parcours comprennent des tâches telles que mettre un imperméable tout en restant à cheval, ouvrir un parapluie sans faire tomber l’œuf à l’intérieur d’une cuillère, et bien d’autres défis insolites. Il n’est pas rare de trouver des arrêts pour boire un verre en cours de route, ce qui peut ajouter une touche de plaisir à l’aventure. Parfois, les cavaliers sont également confrontés à des situations inattendues, comme devoir utiliser des toilettes alors que leur cheval attend patiemment à côté. Ces parcours techniques et déjantés sont conçus pour tester les compétences et offrir une expérience unique aux amateurs de trails extrêmes.

Maîtrise des quatre membres

Crédit photo: @sensations équestres

Un cheval performant dans les trails extrêmes doit être franc, maniable et capable de répondre rapidement aux demandes de son cavalier. Les champions de cette discipline sont reconnus pour leur vitesse, leur précision et leur efficacité. Ce niveau de performance est le résultat de longues heures de dressage et de travail acharné. Il ne faut pas se fier aux apparences, car même si le trail extrême peut sembler amusant, il demande une grande rigueur et une grande discipline. Les chevaux doivent être calmes et patients, car ils doivent être capables de passer rapidement d’un arrêt complet à une vitesse maximale, et vice versa. Cette transition peut parfois être un peu plus difficile pour certains chevaux.

Une main pour conquérir les défis extrêmes en trail

Le cavalier doit se sentir à l’aise pour ces épreuves, car elles se déroulent avec une seule main. Cela peut être pratique en hiver, en gardant une main dans la poche pour éviter d’avoir froid, ou en été pour pouvoir boire un coup. Mais ne vous inquiétez pas, à un niveau inférieur ou dans des épreuves non officielles, il est possible de conduire son cheval à deux mains. Alors, vous vous sentez rassuré ? Vous avez envie d’essayer ? Tout comme l’équitation de travail, les extreme trails permettent de diversifier les exercices et d’améliorer la maniabilité et la dextérité, tant pour le cheval que pour le cavalier. Parlez-en à vos amis ou à votre centre équestre et préparez vos chaps !