Les erreurs fréquentes des cavaliers : 10 choses qui passent souvent inaperçues

Clara

Updated on:

les-cavaliers-ignorent-souvent-ces-10-erreurs-cruciales

Lorsque les cavaliers vont monter à cheval, ils sont souvent distraits. Ils peuvent être pressés pour arriver à leur leçon ou simplement perdus dans leurs pensées en anticipant le temps passé avec leur cheval préféré. C’est ainsi qu’ils finissent par perdre constamment certaines choses. Un jour, ils pourraient même perdre leur tête, comme Monsieur Dusse !

La cravache : une aide précieuse pour les cavaliers

Un des trucs que les cavaliers perdent le plus souvent, c’est leur cravache. On a tendance à ne pas la garder longtemps, même si on fait attention au début. On la laisse tomber dans la carrière et on se dit qu’on la ramassera plus tard, mais en réalité, on ne la ramassera jamais et quelqu’un d’autre finira par la prendre.

Les astuces pour ne plus oublier les carottes lors de l’équitation

C’est un problème courant pour de nombreux cavaliers : arriver au club avec un sac de carottes de 1kg et ne retrouver que trois carottes à la fin de la balade. La disparition des carottes peut être causée par les chevaux des voisins d’écurie, votre vieux shetland qui se promène en liberté, votre chien jaloux ou même le cheval d’à côté qui a un (très) long cou. C’est une situation frustrante, mais malheureusement, cela arrive souvent.

La chaussette du côté gauche

Il est courant de perdre des chaussettes et de se retrouver en retard à cause de cela.

La perte fréquente d’un accessoire peu utile pour les cavaliers : le nose-band

Bien sûr ! La petite lanière en cuir amovible attachée autour du nez du cheval, appelée le « truc » dans la question, est en réalité la sous-gorge de la muserolle. Il est très courant de la perdre régulièrement et de devoir fouiller dans la sellerie pour la retrouver.

Les astuces pour ne pas perdre son protège-queue

Avant de partir : « Oh, avec mon nouveau protège-queue, mon cheval sera en sécurité pendant le transport ! » Arrivé à destination : « Quoi ? Comment est-ce possible que mon protège-queue ait disparu ? Où est-il passé ? » Réponse : Il est enfoui bien profondément sous une épaisse couche de crottin ! Il va falloir attendre les soldes pour en acheter un nouveau.

Les astuces pour utiliser efficacement le peigne à crinière

Le problème avec les peignes à crinière est qu’ils se ressemblent tous et qu’on a tendance à les prêter à nos voisins d’écurie, qui ne nous les rendent jamais. Et bien sûr, quand on en a enfin besoin, ils ont disparu ! Malheureusement, il est impossible de prouver que celui du voisin était le nôtre car tous ces peignes à crinière se ressemblent. Cette situation se produit également avec les boîtes d’élastiques et les cure-pieds.

Le professionnel au parcours

Vous avez seulement 5 chevaux et il manque un… Le niveau de stress augmente de 50… On espère que vous avez bien préparé votre trousse de secours pour les cavaliers de concours paniqués !

Le fil de chambrière est souvent égaré par les cavaliers

Les cavaliers perdent souvent leur fil de chambrière et se demandent où il peut bien partir. Ils sont également frustrés que personne ne se dénonce lorsqu’ils perdent leur fil. Cette situation peut sembler injuste pour les cavaliers.

Optimiser la cadence avant le double obstacle

La jument est là, prête à sauter après le virage. Mais au dernier moment, elle disparaît complètement et vous tombez de cheval. Cependant, Madame Georgette est toujours présente à vos côtés.

Comment garder notre dignité face à un adorable bébé shetland

On pensait être forts, matures, différents de tous ces cavaliers qui s’enthousiasment pour n’importe quelle paire d’oreilles poilues (ne sortez pas cette phrase de son contexte). En gros, on pensait être plus intelligents, mais un jour on a rencontré Cookie, un poney shetland de deux mois. Et là, on a perdu toute dignité en pleurant de bonheur en caressant cette petite boule de poils pleine d’amour… En espérant que cet article ne fasse pas partie de ces choses que les cavaliers perdent tout le temps ! Parce qu’il a été long à écrire, tout comme celui sur les mors d’ailleurs… Alors savourez ! Photo principale : Shutterstock, montage par Contre Galop.